Abandonné pendant 77 ans, ce vestige du Mur de l'Atlantique en Normandie est visitable gratuitement depuis le 6 juin 2021

 

 

Un chantier titanesque est lancé début 1944 pour réaliser en un temps record cet impressionnant bunker aux dimensions hors du commun sur le Mur de l'Atlantique face aux plages du Débarquement conçu tout spécialement pour abriter des bombardements un canon SKODA de 210 mm tout juste sorti d'usine,  d'une portée de 33 kms

 

Il s'agit du plus grand modèle de blockhaus édifié entre Cherbourg et Le Havre

 

2.000 m3 de béton et 120 tonnes d'acier, soit un poids total dépassant les 4.920 tonnes pour des murs et un toit de 3,50 mètres d'épaisseur

 

Par comparaison, avec leurs murs de 2 mètres d'épaisseur, les casemates de la batterie de Longues sur Mer n'ont nécessité "que" 745 m3 de béton et 45 tonnes d'acier pour un poids total de 1.800 tonnes

 

Afin d'apprécier ses dimensions :

> En 2021pour acheminer par la route les matériaux nécessaires à la construction de ce blockhaus il faudrait un organiser convoi de 110 camions de 45 Tonnes. En respectant une distance de sécurité de 50 mètres entre chaque camion, le convoi ferait 6,6 km de long !!!

> En 1944 le sable était transporté par des tombereaux tirés par un cheval, et les bétonnières remplies à la pelle...

 


 

Six mois de travaux ont été nécessaires pour le nettoyage de ce blockhaus dynamité durant l'été 1944 par les troupes américaines.

 

Il est actuellement visible dans son état proche de 1944, dans un contexte non dénaturé avec une vue imprenable sur le secteur de Utah Beach.

 

Dédié aux troupes de la 4ème Division américaine ayant combattu à Crisbecq du 7 au 11 juin 1944, il sert de support à un mémorial du noms des soldats tués durant ces 5 jours de combats.

 




 

Accès par Sainte Mère Eglise, direction Ravenoville, puis Quineville par la D 14