Cette DKW 350 cc type NZ est typique d'un des modèles les plus robustes de la 2ème guerre.

 

Avec ses performances techniques la marque DKW (Auto Union devenu aujourdh'ui Audi) devançait largement les motos anglaises ou américaines ainsi que ses rivales BMW ou Zundapp.

 

La 350 NZ était la plus aboutie avec une vitesse de pointe à 105 km/h, et déjà 4 vitesses au pied.

 

Comparativement, avec ses 750 cc la mythique Harley Davidson ne dépassait pas les 95 km/h  ...

 

 


 

DKW  200 cc type KM de 1935

 

Beaucoup de ces motos prévues initialement pour le marché civil finirent entre les mains des soldats allemands durant la seconde guerre mondiale. 

 

Cette moto récupérée dans l'Orne n'avait pas trop souffert des années et comporte une majorité de ses composants d'origine, et elle fonctionne toujours.

 

La conduite de cette 200cc est particulièrement agréable. On recommande.

 

 



 

DKW  200 cc type SB de 1936

 

Cette moto a été récupérée sur Moulins (près de Rennes) en 1944 lors de la débâcle. Elle est restée 78 ans dans la même famille.

 

 

Après avoir rendu de loyaux services à son propriétaire, faute de pièces de rechange elle a finie par être désossée pour ses pièces.

 

A noter que beaucoup de motos utilisées par l'armée allemande n'ont pas été repeintes et ont conservé leur couleur noire.

 

 

Les 2 pneus allemands d'époque sont toujours dessus : "CONTINENTAL "   "DEUTSCHES FABRIKAT"

 

Le comble : usés jusqu'à la corde ils étaient encore gonflés, vérification faite après démontage : avec leurs chambre à air Continental d'origines  !!!

 

 

 

 

 

Sur sa plaque arrière on aperçoit en rouge à gauche un cachet de l'armée allemande, et à droite les restes d'un insigne tactique d'unité sous forme de "pyramide couchée".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compteur de vitesse typique des modèles SB avec l'insigne DKW.

 

 

 

 

 

 

 

 



 

DKW  350 cc type NZ de 1941

 

Cette moto avait également été récupérée lors de la débâcle allemande en 1944, sur Brécey dans la Manche.

 

Immatriculée dès 1946 pour reprendre du service dans le civil, elle a été parfaitement entretenue par ses deux précédents propriétaires et démarre encore au premier coup de kick.

 

Elle a toujours son cadre et son moteur d'origine de fabrication année 1941.

 

Une rapide peinture à la teinte d'origine ainsi que l'achat de quelques pièces manquantes lui ont permis de retrouver son aspect d'époque. Elle fonctionne actuellement sans modification de sa motorisation 100% d'origine, aucun allumage électronique....

 

N'espérez pas passer la 4ème vitesse de ce bolide de l'époque sans avoir passé plusieurs jours à apprendre à la maitriser.

 

Avec 105 km/h en vitesse de pointe elle surclasse largement la célèbre 750 cc Harley Davidson WLA qui ne dépasse pas les 95 km/h

 

Malgré ses 82 ans (en 2023) cette puissante machine reste difficile à conduire pour un novice. On déconseille. Une DKW 200 cc type SB ou une DKW 250 cc type NZ sera plus agréable à la balade.

 



 

 

Cimetière de motos allemandes

 

On y retrouve une majorité de DKW.


 

 

Les DKW de nos jours

 

Il est aujourd'hui très difficile de remettre en état une DKW.*

 

D'une façon générale les motos anciennes méritent un démontage moteur complet. Quand une annonce indique "Juste à redémarrer", il faut décoder et lire : "Moto Hors Service".

 

Après des années sans rouler, les roulements de vilebrequin et de bielle ne sont plus lubrifiés et finissent par être piqués, voir corrodés par la rouille. Même si le moteur accepte de redémarrer, à court terme c'est la mort certaine annoncée ...

 

Si ces motos restent bien sûr à des prix très abordables comparativement aux célèbres américaines Harley Davidson WLA ou Indian dont la côte actuelle ne repose que sur le mythe de la marque, les pièces détachées d'origine de DKW sont devenues introuvables.

 

Vous ne trouverez aucune pièce détachée en France.

 

Sur les sites de vente en ligne type ebay allemagne on peut trouver des pièces d'occasion mais à des prix souvent prohibitifs.

 

Attention aux pièces mécaniques d'occasion :

> souvent hors d'usage et donc défectueuses,

> dont les descriptifs sont totalement erronés (on relève régulièrement des annonces avec des erreurs de modèles en référence)

> et surtout : attention aux difficultés avec les particuliers basés à l'étranger qui ne vous enverront peut-être jamais votre commande après règlement.

 

Le plus sûr : il existe encore des magasins spécialisés en Allemagne et en Pologne qui vendent des pièces pour motos de collection en re-fabrication. Malheureusement ils n'ont pas tout mais ils vous garantissent une sécurité lors de vos transactions.

 

 

Au fil du temps des pièces difficilement trouvables peuvent encore être récupérées.

 

Carburateur d'époque, réservoir à essence d'une DKW réquisitionnée par l'armée allemande et camouflée 2 tons, contacteur électriques, fourche, béquille, partie arrière.

 

Tout ce qu'il faut pour vous remonter une moto complète en 10 ans ...